JE SUIS CHARLIE … Mais c’est quoi en fait être Charlie ?

Partager
  •  
  •  
  •  
  •  

Ragnaud, Gilles, société équitable, Évolution, démocracitoyenne, assurance d'existence,

JE SUIS CHARLIE …
Mais c’est quoi en fait être Charlie ?

Après l’émotion, les crimes atroces de ces derniers jours, les Français se sont retrouvés à Paris s’unifiant dans un rassemblement nécessaire, chacun pouvant y crier ses peines, ses maux, ses colères et ses espoirs, le tout s’amalgamant dans une sorte de grand-messe républicaine du rejet du terrorisme, finissant comme après chaque acte de terreur, dans une communion, une fin de deuil nous permettant d’enterrer nos morts et de passer à autre chose. J’ai moi-même communié avec l’ensemble de ces manifestants, entamant avec eux le deuil qu’a porté la France, espérant pour ma part un sursaut de l’humanité, une lucidité soudaine, une conscience allant au-delà du refus de la haine et du terrorisme, vers des pensées plus libres et plus ouvertes à la cause humaine.

Mais ça n’a hélas pas été le cas, l’après deuil me laissant un goût amer, une fin d’inachevée, de ratés, me sentant comme oublié dans mes convictions profondes, l’après marche républicaine nous imposant des débats exclusivement religieux, où rabins et imams appellent leurs fidèles dans des prières pour la paix, tout en rentrant dans des débats théologiquo-politiques, tentant d’expliquer, d’excuser et de se délester du fardeau de leurs contradictions. Et ça m’agace, me sentant exclus du débat, car moi je n’ai pas de copain imaginaire, ne croyant pas en un dieu mythique, n’acceptant pas que l’on m’impose des rites et autres superstitions maladives, la laïcité que pourtant je défends ayant l’obligation de prendre aussi en compte ce qui me heurte, mes certitudes profondes étant au moins aussi importantes que celles des religions.

Alors c’est quoi être Charlie ?

Je n’ai pas la réponse, m’imaginant que nous sommes certainement tous des Charlies à notre manière, dans nos actes de tous les jours, par nos refus de la haine et de la bêtise, militant pour nos libertés de penser et de vivre. Par contre ce que j’aimerais qu’il reste de l’idée d’être Charlie, serait un respect de nos médias et de la république envers toutes les opinions, celle de ne pas croire en un dieu, de ne pas admettre l’omni présence des religions dans notre nation en faisant partie.

Gilles Ragnaud

Gilles Ragnaud page like

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *