MALADIE DE L’ ABSCONSE

Partager
  • 490
  •  
  •  
  •  

Découverte par le professeur Jean De l’absconse dès la fin du XVIII ème siècle, cette maladie n’a eu de cesse de s’étendre avec la colonisation des territoires par les occidentaux.

Le syndrome de l’Absconse, est une vraie maladie, grave faisant des tas de victimes dans le monde. Plus que la maladie elle-même et les personnes atteintes, ce sont les conséquences qu’elle a sur les autres qui la rendent réellement dangereuse. En effet plus de 90% de la population en étant gravement atteinte, influe nécessairement sur le reste du monde.

Deux trois explications s’imposent :

Cette maladie crée entre autres un problème grave chez ses porteurs, les rendant intellectuellement extrêmement fainéants, n’utilisant leur cerveau plus que pour des taches dites domestiques. Le plus terrible, est le handicap profond que laisse cette maladie, le malade n’ayant même plus ni l’idée, ni la volonté d’employer ses méninges pour des activités plus salvatrices, notamment pour sa culture générale, ou pire, tirer leurs générations futures vers le haut.

Les conséquences directes sont graves pour le malade, ne lisant pas, ou peu tout en étant dans l’incapacité totale de comprendre un texte ou même une simple phrase dans sa longueur. Incapable de faire face à leurs contradictions, lorsque les malades se rendent compte de leur problème, se ils mettent à réagir avec agressivité, leur égo prenant le dessus, se mettant automatiquement sur la défensive, préférant se ridiculiser en se faisant encore plus « malade » qu’ils ne le sont.

Maladie en progression constante chez nos jeunes générations.

L’académie des sciences, dans un courrier adressé directement au premier ministre, a tiré la sonnette d’alarme. Les jeunes générations développent la maladie plus vite, et surtout plus tôt que les générations précédentes. Interviewé sur le sujet, le politologue et thérapeute Hervé Tanguy, donne l’ampleur des risques à court  terme :

« La peur principale de nos institutions, est l’installation durable d’une idiocratie sociale et économique, mais aussi politique, au point où, on le voit déjà hélas actuellement, le moindre petit con est capable de prendre le pouvoir, et de violer la société sans que personne ne dise rien. C’est d’ailleurs l’une des conséquences de cette maladie, les malades grognent dans leur coin, mais ne s’engagent jamais. »

Des soupçons de « fake news » pour propager cette maladie ?

C’est en effet une des théories ressortant, « non complotistes », puisque se voyant chaque jour sur les réseaux internet. Il a été en effet repérés plusieurs réseaux et outils de communication sur internet, permettant de déclencher la maladie, et pire de l’instituer durablement, suscitant l’idée que les malades sont des gens sains d’esprit, et que ce sont les autres qui sont atteints. Ainsi des réseaux d’influences profitent des personnes malades, pour les gaver de « fake news », des propagandes via des putaclics, des vidéos sans structure culturelle, des photos voire quelques mots « FACILES » à comprendre, ne demandant aucune forme d’énergie pouvant faire sortir de leur coque et de leur torpeur les cerveaux atteints. Le danger est tel, que l’on ne compte rien de moins que plusieurs milliers de liens vers des messages totalement obscures, ne proposant que du divertissement, au grand dam d’une forme culturelle plus prononcée.

Y aurait-il donc dernière tout cela, la volonté d’un état voyou, voire de groupes d’influences de masses, s’en prenant par exemple à une jeunesse encore vierge de toute symbolique politique et religieuse, de les rendre plus bêtes qu’ils ne le sont déjà ? La question est posée.

Des populations encore plus à risque que les autres.

« Parmi les personnes les plus atteintes, on compte près de 95% de hauts diplômés »

Une catégorie de citoyens est, elle, directement contaminée par le syndrome de l’absconse, les études faites par « l’institut de recherches universitaires britanniques St Mary’s de Twickenham », révélant que le problème est là d’ordre génétique, les symptômes étant directement liés à un égocentrisme exacerbé, dangereux pour leurs semblables, puisque démontrant des symptômes atypiques de la maladie.

Le syndrome chez eux les amène à faire des erreurs de jugement qui peuvent s’avérer absolument terribles pour le reste de la planète, oui, pas moins que ça. Le problème est que ces malades, se sachant hautement diplômés, s’imaginent qu’ils sont AUTOMATIQUEMENT bien plus intelligents que les autres, et parce qu’ils ont fait ces hautes études, sont donc plus à même de prendre des décisions, ce qui n’a rien à voir, l’obtention de diplômes n’ayant jamais été une preuve de réflexion et encore moins d’imagination.

Leurs facultés de persuasion sont telles, et c’est dû à la maladie, que les autres citoyens atteints eux-mêmes par le syndrome, sont bernés, amalgamant les diplômes obtenus par ces gens dans de grandes écoles, à de prétendues capacités à faire, à organiser, à imaginer, à savoir résoudre un simple problème, chose totalement fausse conduisant à une erreur de jugement terrible.

Un teste simple pour savoir si vous êtes atteint.

Pour savoir si vous êtes atteint ou pas par cette maladie, il y a un test très simple. Si vous avez lu jusqu’au bout cette terrible annonce de la « maladie de l’Absconse », alors vous avez compris l’importance de la communiquer autour de vous. VOUS DEVEZ DONC ABSOLUMENT LA PARTAGER, « et sans en rire », cette maladie étant un réel péril pour nos civilisations.

Études et recherches par, Gilles Ragnaud.

PS : ABSCONSE SYNONYME : impénétrable ; inexplicable ; obscure ; étrange ; indéfinissable ; inintelligible ; amphigourique.

3 réflexions sur « MALADIE DE L’ ABSCONSE »

  1. Excellent, du pur Ragnaud, drôle et éminemment intelligent. Un homme non atteint, mille fois merci.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *