Pitoyable gauche radicale Grecque !

Partager
  •  
  •  
  •  
  •  

Face aux créanciers de la troïka financière, le gouvernement Grec se met au pas !Ils le criaient pourtant haut et fort qu’ils feraient mieux que les gouvernements précédents, mais, force est de constater qu’il n’y a pas le moindre changement, ce qui n’a rien d’étonnant, n’ayant rien à apporter d’autre que de la poudre aux yeux, Psipras en vrai leader de la gauche radicale démontrant combien cette doctrine est vide de sens et d’esprit. C’est au moins à espérer que cette ridicule équipe d’un gauchisme primaire ait servi de leçon, ouvert les yeux aux quelques radicaux et autres extrêmes gauche dans le reste du monde, démontrant leur fadeur à se mouvoir dans les draps encore humides du sang de leurs ainés, ceux de l’ex URSS bien sûr, ceux encore de ce qu’il reste de la pitoyable révolution cubaine, et ceux bien sûr d’un communisme ultra libéral chinois, offrant ses deux joues et même son train arrière aux calottes et fessées économiques et financières du néo-libéralisme international.

Et pourtant je suis le premier à m’insurger contre ce libéralisme outrancier, tueur, racketteur, maître chanteur du monde, dépouillant les États et les citoyens via un rançonnage méthodique, se foutant totalement des dégâts qu’il laisse derrière lui, qu’il s’agisse de ceux infligés à la race humaine ou pire encore à nos faunes, flores et nature. Après eux la fin du monde, laissant à nos générations futures le soin de reconstruire, de rebâtir une société sur les ruines d’une civilisation détruite par une racaille en cols blancs.

C’est à cette reconstruction que nous les non-extrémistes de gauche ou de droite, résistant à la soumission du libéralisme, avons un rôle crucial à jouer, devant déjà savoir reconstruire et repenser des systèmes politiques, sociaux mais aussi économiques équitables pour tous, où la démocratie doit être ouverte à 100% des citoyens, où le social doit savoir être dans des notions simples de bienveillance laissant à chacun le soin de grandir selon ses propres envies, et où la politique doit avoir pour seule base que tout soit créer autour de ce qui est essentiel aux vies. Alors, et uniquement alors, nous pourrons transmettre sans honte à nos générations futures, une société équitable, et durable dans le temps.

Il faut réinventer le monde humain, le faire grandir en équilibre avec tout ce qui l’environne, et ça il n’y a que nous qui puissions le faire, alors faisons-le !

Gilles Ragnaud

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *